News

Recherche médicale Les besoins des femmes doivent être mieux pris en compte

Le Conseil fédéral a adopté un rapport en réponse à un postulat sur l'égalité des chances dans le système de santé. Selon ce rapport, il existe des inégalités entre les sexes et la perspective masculine tend à dominer dans la recherche et les soins. L’Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic est chargé de contrôler s’il est nécessaire de mieux tenir compte des facteurs liés au sexe et au genre dans la recherche clinique et d’intégrer ces aspects dans les organes et les directives importants. En lançant le programme national de recherche « Médecine, santé et genre » en 2023, le Conseil fédéral a déjà pris une mesure fondamentale pour veiller à une meilleure prise en compte des aspects liés au sexe et au genre dans la recherche médicale.

Innosuisse Dominique Gruhl-Bégin nommée directrice

Sur proposition du conseil d'administration d'Innosuisse, le Conseil fédéral a approuvé la nomination de Dominique Gruhl-Bégin au poste de directrice d’Innosuisse, l'Agence suisse pour l’encouragement de l'innovation. Elle succédera à Annalise Eggimann le 12 août 2024. Dominique Gruhl-Bégin est actuellement CEO de Serpentine Ventures, qui est active dans le financement de l'innovation et le soutien aux start-up. De 2017 à 2022, elle a dirigé le domaine de la promotion de la relève et de la scène entrepreneuriale chez Innosuisse.

Pénurie de personnel qualifié Offensive en matière de formation dans le domaine des soins

La Confédération et les cantons ont lancé le 1er juillet 2024 une vaste offensive de formation dans le but d’augmenter le nombre de diplômé-e-s dans les professions des soins. Cette offensive vise à encourager la formation dans le domaine des soins à hauteur de près d’un milliard de francs pendant huit ans. Le soutien financier est utilisé aussi bien pour les hôpitaux, les établissements médico-sociaux et les services d’aide et de soins à domicile et pour les personnes en formation, que pour les hautes écoles spécialisées et les écoles supérieures. La Confédération met ainsi en œuvre une partie centrale de l’initiative sur les soins infirmiers acceptée fin 2021 par le peuple.

Taxes d’études La CdF-N souhaite augmenter les taxes d’études pour les étudiant-e-s étranger-ère-s

Dans le cadre d’un co-rapport pour l’examen du Message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pour la période 2025-2028 (Message FRI 2025-2028), la Commission des finances du Conseil national (CdF-N) propose à la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N), par 14 voix contre 9 et 2 abstentions, de définir dans la loi sur les EPF des taxes d’études plus élevées pour les étudiant-e-s étranger-ère-s. Pour la majorité de la CdF-N, une augmentation des taxes d’études offre la possibilité de générer des recettes supplémentaires. Une minorité de la commission craint en revanche qu’une augmentation des taxes ne mette en péril l’attractivité de la Suisse pour les étudiant-e-s de pays étrangers. 

Message FRI 2025-2028 La CdF-N demande une augmentation du budget

La Commission des finances du Conseil national (CdF-N) s’est penchée sur le Message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pour la période 2025-2028 (Message FRI 2025-2028). Par 13 voix contre 12, elle propose à la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) et au Conseil national d’augmenter les moyens financiers de 145,7 millions de francs au total par rapport au projet du Conseil fédéral sur le Message FRI 2025-2028. Ainsi, la majorité de la CdF-N demande une croissance annuelle moyenne des dépenses de 1,7% en termes nominaux au lieu du taux de 1,6% prévu par le Conseil fédéral. En revanche, la CdF-N a rejeté par 17 voix contre 8 une proposition visant à porter la croissance nominale des ressources allouées au domaine FRI à 2 % par an et donc à augmenter le plafond de dépenses dans divers domaines de 436,8 millions au total.

Copernicus La Suisse ne participera au programme d’observation de la Terre

Le Conseil fédéral renonce pour l’heure à une participation de la Suisse à Copernicus, le programme d’observation de la Terre de l’Union européenne (UE). Il motive sa décision par le contexte financier tendu de la Confédération. Une éventuelle adhésion au programme à partir de 2028 sera étudiée. La participation nécessite de négocier un accord bilatéral avec l’UE. 

Pénurie d’enseignants La CSEC-S propose de ne pas donner suite à une initiative cantonale

La Commission de la science, de l’éducation et de la recherche du Conseil des Etats (CSEC-E) a décidé, par 6 voix contre 6 et une abstention, avec la voix prépondérante de la présidente, de ne pas donner suite à une initiative cantonale visant à permettre l’accès sans examens aux hautes écoles pédagogiques avec une maturité professionnelle. Cette décision a été prise après la présentation des résultats intermédiaires d’un rapport en réponse à un postulat ayant la même teneur. Une minorité de la CSEC-E souhaite donner suite à l’initiative, tout en attendant les résultats définitifs du rapport pour prendre tout autre décision. 

Pétition Abandon de l’expérimentation animale encouragée

Cinq organisations de protection et de défense des animaux ont déposé la pétition « Assurer la place scientifique suisse ». Les cinq organisations ont récolté plus de 40'000 signatures pour leur pétition, avec laquelle elles demandent un abandon progressif des expériences contraignantes sur les animaux. La demande sera présentée au Parlement par le biais d’une intervention.

SWEETER La CEATE-E soutient l'instrument de promotion de la recherche

La Commission de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie du Conseil des Etats (CEATE-E) a examiné le projet d’arrêté fédéral sur un crédit d’engagement destiné au programme d’encouragement de la recherche SWEETER (Swiss research for the EnErgy Transition and Emissions Reduction). Le Conseil fédéral y prévoit des moyens financiers à hauteur de 106,8 millions de francs pour les années 2025 à 2036 afin d'encourager la recherche énergétique appliquée. Par 7 voix contre 5 et une abstention, les membres de la CEATE-E ont adopté le projet dans son intégralité. Une minorité demande une réduction de 53,4 millions de francs et souhaite fixer la fin du programme à 2032. 

Message FRI 2025-2028 Début des délibérations à la CSEC-N

La Commission de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) a entamé l'examen du Message relatif à l'encouragement de la formation, de la recherche et de l'innovation pendant les années 2025 à 2028. La commission est entrée en matière à l'unanimité sur les projets de loi présentés et sur tous les arrêtés fédéraux. Elle entamera la discussion par article lors de sa prochaine séance à la mi-mai. Dans le cadre d'une audition, les acteurs du domaine FRI ont informé la commission de leurs plus grands défis, comme l'augmentation du nombre d'étudiants dans les hautes écoles ou les conséquences de l'exclusion du programme-cadre européen « Horizon Europe » sur le pôle de recherche et d'innovation suisse.

Loi sur Movetia La CSEC-N entre en matière à l'unanimité sur le projet de loi

La Commission de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) est entrée en matière sur la révision de la loi Movetia par 16 voix contre 8. Les membres de la CSEC-N ont auditionné le Contrôle fédéral des finances (CDF), qui avait émis en 2019 des recommandations concernant la gouvernance de Movetia. La commission mènera la discussion par articles lors d'une prochaine séance. Durant la session de printemps, le Conseil des Etats avait décidé de ne pas entrer en matière sur la modification de la loi.

OCDE Vice-présidence de la réunion ministérielle sur la politique scientifique et technologique

Martina Hirayama, secrétaire d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation, a participé en tant que vice-présidente à la réunion ministérielle de l'OCDE sur la politique scientifique et technologique à Paris. Dans son rôle, elle a pu, à l'occasion de cette rencontre, défendre au plus haut niveau international les intérêts de la Suisse lors de discussions sur la science ouverte et le rôle des compétences.

Message FRI 2025-2028 Les cantons réclament plus de fonds fédéraux

La Conférence des directrices et directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) a adressé une lettre aux membres du Conseil national en vue de l'examen du Message relatif à l'encouragement de la formation, de la recherche et de l'innovation pendant les années 2025 à 2028. Elle demande une croissance des moyens d'au moins 2,5% pour les subventions forfaitaires à la formation professionnelle et les contributions de base aux hautes écoles cantonales au cours de la prochaine période d'encouragement. Les cantons rappellent que la croissance nominale des moyens de 1,6% proposée dans le projet de message du Conseil fédéral représente un recul. Le Message FRI 2025-2028 sera traité par le Conseil national lors de la session d'été.

Innosuisse Réalisation des objectifs sur la bonne voie

Le Conseil fédéral a approuvé le rapport d’activité 2023 de l’Agence suisse pour l’encouragement de l’innovation. Il constate qu’Innosuisse est en bonne voie pour atteindre ses objectifs pour la période d’encouragement 2021-2024. En 2023, Innosuisse a alloué un total de plus de 490 millions de francs de subventions, le niveau le plus élevé jamais atteint jusque-là. Cela s’explique notamment par l’appel à projets Swiss Accelerator qu’Innosuisse a lancé en raison de sa non-association à « Horizon Europe ». Par ailleurs, fin 2023 près de 600 start-up suisses étaient inscrites au programme de coaching d’Innosuisse, ce qui représente également un record. 

HEFP Approbation du rapport de gestion 2023

Le Conseil fédéral a approuvé le rapport de gestion 2023 de la Haute école fédérale en formation professionnelle (HEFP). L’apprentissage tout au long de la vie et la promotion de l’Open Science étaient au centre de l’année sous revue. En 2023, 12'550 personnes ont suivi une formation ou un perfectionnement à l’HEFP.

Message FRI 2025-2028 Des investissements indispensables dans la formation, la recherche et l'innovation

Les hautes écoles et les organisations d’encouragement de la recherche et de l’innovation se montrent préoccupés par le Message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pendant les années 2025 à 2028 (Message FRI 2025-2028). Les représentant-e-s des hautes écoles suisses et des organisations d’encouragement de la recherche ont signalé lors d’un point presse commun que pour la première fois depuis les années 1990, le domaine disposera en 2025 de moyens inférieurs à ceux de l’année précédente. Selon eux, la politique d’investissement du Conseil fédéral dans le domaine FRI induira une diminution des prestations et la suspension de projets.

Bilatérales Conclusion des négociations au cours de la législature

Lors de sa session spéciale et dans le cadre des délibérations du programme de législature 2025-2028, le Conseil national a adopté par 125 voix contre 60 le message relatif à la conclusion des négociations sur le paquet de stabilisation et de développement des relations entre la Suisse et l’Union européenne (UE). Les membres de la Chambre basse souhaitent que les négociations soient conclues avant la fin de la présente législature et qu’une attention particulière soit portée à la pesée d’intérêts entre les partenaires sociaux. 

Relations internationales Coopération helvético-brésilienne en matière de recherche et d’innovation

Deux délégations de la Suisse et du Brésil ont dressé un bilan intermédiaire sur leur coopération dans les domaines de la science, de la technologie et de l’innovation. L’objectif de la rencontre était de renforcer la coopération bilatérale en matière de recherche et d’innovation entre les deux pays. Les priorités de la coopération ont été adoptées à l’occasion de cette rencontre. L’entrepreneuriat et l’innovation, la biodiversité et le développement durable, la santé, la numérisation et les technologies ainsi que les sciences humaines et sociales seront spécialement encouragés.

Espace La Suisse signe les accords Artemis

Le conseiller fédéral Guy Parmelin, chef du Département fédéral de l’économie de la formation et de la recherche, a signé, au nom de la Suisse, les accords Artemis à Washington. Par cette signature, la Suisse souligne son intérêt pour une collaboration renforcée avec les Etats-Unis et d’autres pays signataires dans le domaine de l’exploration spatiale. Elle réitère aussi son intention de créer les meilleures conditions possibles pour la recherche et l’industrie spatiales en vue de sa participation aux futures missions de la NASA.

Relations internationales Visite officielle en Croatie

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis s’est rendu en visite officielle en Croatie. Il a été reçu par le ministre croate des Affaires Etrangères et Européenne, Grlić Radman. Les discussions ont principalement porté sur les relations bilatérales, la politique européenne et la situation politique mondiale. Avec sa deuxième contribution à la Croatie en tant qu’Etat membre de l’UE, la Suisse soutiendra à hauteur de 45,7 millions de francs jusqu’en 2029 des domaines prioritaires en Croatie, dont la recherche et l’innovation.

Relations internationales Mission scientifique en Pologne

La secrétaire d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation, Martina Hirayama, s’est rendue en Pologne pour une mission scientifique. Elle a lancé à cette occasion le programme de recherche et d’innovation polono-suisse. La Suisse met à disposition 35 millions de francs pour ce programme jusqu’en 2029. Innosuisse et le Fonds national suisse (FNS) participent à la mise en œuvre du programme.

Horizon Europe La CSEC-E soutient une association rapide

La Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil des Etats (CSEC-E) a donné suite, par 11 voix et 1 abstention, aux quatre initiatives cantonales qui demandent une association rapide de la Suisse au programme-cadre européen de recherche et d’innovation « Horizon Europe ». Par cette décision, les membres de la CSEC-E donnent un signal fort, et rappellent la grande importance des mesures visant à une participation rapide et complète à « Horizon Europe ».

Parcours de formation Révision totale de l’ordonnance sur la maturité professionnelle

Le Conseil fédéral a ouvert la procédure de consultation relative à la révision totale de l'ordonnance sur la maturité professionnelle et du plan d'études cadre pour la maturité professionnelle. L'objectif de la révision et du remaniement du plan d'études cadre est d'aménager la maturité professionnelle pour qu'elle reste attractive. La consultation est ouverte jusqu'au 24 juillet 2024.

Paquet Horizon La Confédération finance les mesures transitoires 2024

Le Conseil fédéral a décidé de financer les mesures de transition pour les appels à projets 2024 du paquet Horizon 2021-2027. Ces mesures seront financées à hauteur maximale de 650 millions de francs. Ces fonds serviront à financer des participations à des appels à projets collaboratifs ainsi que des mesures transitoires nationales pour des parties de programme non accessibles, comme les ERC Starting Grants du Conseil européen de la recherche et les mesures Marie Sklodowska-Curie (MSCA). En revanche, le Conseil fédéral ne prévoit pas de fonds pour l'année 2024 pour le Swiss Accelerator et les SNSF Consolidator Grants, les mesures transitoires pour les appels à projets du European Innovation Council (EIC) Accelerator et de l’ERC Consolidator Grants.

Bilatérales Lancement de l’initiative Europe

L'Alliance Europe a lancé l'initiative populaire « Pour une Suisse forte en Europe ». L'objectif de l'initiative est d'ancrer la participation active à la coopération européenne dans la Constitution fédérale. Elle vise à garantir les libertés acquises du marché intérieur de l'UE, telles que la libre circulation des personnes et des marchandises, et renforcer la coopération avec l'UE dans des domaines tels que la politique climatique, la formation, la recherche et la culture.

Relève scientifique Des mesures supplémentaires de soutien prévues

Le soutien de la relève scientifique reste une priorité pour la Confédération et les cantons. La Conférence suisse des hautes écoles (CSHE) prévoit pour la période d’encouragement 2025-2028 des mesures visant à améliorer les possibilités de carrières dans les trois types d’hautes écoles pour une montant maximal de 20 millions de francs. Les mesures d’encouragement seront coordonnées par swissuniversities. La CSHE a également adopté des principes relatifs à une politique du personnelle moderne.

EPFL Anna Fontcuberta i Morral élue nouvelle présidente

Le Conseil fédéral a nommé Anna Fontcuberta i Morral à la présidence de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). La professeure en science et génie des matériaux, qui enseigne à l’EPFL, prendra la succession de Martin Vetterli le 1er janvier 2025. Anna Fontcuberta i Morral est la première femme appelée à présider cette haute école fédérale.

Relations internationales Mission scientifique en Inde

La secrétaire d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation, Martina Hirayama, s’est rendue en Inde pour une mission scientifique. L’objectif de ce voyage était de renforcer les relations bilatérales entre la Suisse et l’Inde dans les domaines de la formation de la recherche et de l’innovation.

Relations internationales Intensification des relations entre la Suisse et le Danemark

La Suisse et le Danemark veulent intensifier leur coopération dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ainsi qu'entre les organes d’encouragement des deux pays. Le conseiller fédéral Guy Parmelin, chef du Département de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR), et la ministre danoise de l'Enseignement supérieur et de la Science, Christina Egelund, l’ont convenu dans déclaration d'intention. 

Bilatérales Ouverture des négociations

La présidente de la Confédération Viola Amherd et la présidente de la Commission européenne (UE) Ursula von der Leyen ont officiellement ouvert les négociations visant la stabilisation et le développement des relations bilatérales entre la Suisse et l'Union européenne. Le paquet de négociations comprend également la garantie de la participation de la Suisse aux programmes de l'UE, notamment dans le domaine de la recherche et de l'innovation (Horizon Europe). Dans le cadre d'une réglementation transitoire, les chercheuses et chercheurs suisses ont accès dès à présent aux appels à projet pour les ERC Advanced Grants 2024 du Conseil européen de la recherche.

Loi sur les brevets La révision est adoptée

Lors de la session de printemps, les Chambres fédérales ont adopté la modification de la loi sur les brevets par 191 voix au Conseil national et par 44 voix au Conseil des Etats. Cette révision de la loi permet au Parlement d’adapter la procédure de brevet suisse aux normes internationales. La loi suisse sur les brevets est désormais plus attrayante, notamment pour les petites et moyennes entreprises ainsi que pour les inventrices et les inventeurs.

Domaine des EPF En bonne voie pour atteindre les objectifs stratégiques

Le Conseil fédéral a examiné le rapport sur la gestion et sur les finances du Conseil des EPF pour l’année 2023. Il a constaté que le Domaine des EPF était sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs. À travers leurs axes de recherche, les institutions du Domaine des EPF apportent une contribution significative à l'économie et à la société suisses dans des domaines tels que l'énergie, le développement durable, l'intelligence artificielle et la recherche quantique et spatiale. Les deux EPF ont en outre confirmé leur position de pointe dans les classements internationaux. Le Conseil fédéral dirige le Domaine des EPF par le biais d'objectifs stratégiques et soumet chaque année aux Chambres fédérales un rapport sur leur réalisation.

Recherche énergétique La recherche pour encourager la transition énergétique

La Commission fédérale pour la recherche énergétique (CORE) et l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) ont publié le Plan directeur de la recherche énergétique de la Confédération pour les années 2025 à 2028. L’accent est mis, entre autres, sur la transition vers des énergies renouvelables et l'augmentation de l’efficacité énergétique. Le plan directeur est destiné à toutes les instances de promotion de la Confédération. Il oriente aussi les services cantonaux et communaux disposant de leurs propres instruments d’encouragement en faveur de la recherche énergétique.

Bilatérales Feu vert de l’UE pour négocier avec Berne

Le Conseil de l’Union européenne (UE) a adopté le mandat de négociation pour le développement des relations bilatérales avec la Suisse. Ce mandat permet à la Commission de l’UE d’entamer les négociations avec la Suisse sur un vaste ensemble de mesures bilatérales. Cela inclut un accord permettant à la Suisse de participer aux programmes de l’UE, y compris Horizon Europe.

Loi sur Movetia Le Conseil des Etats rejette la révision

Par 34 voix contre 4 et 5 abstentions, le Conseil des Etats n’est pas entré en matière sur la révision de la loi sur Movetia. La modification vise à transformer Movetia, l'agence nationale pour la promotion des échanges et de la mobilité, en un établissement de droit public. La majorité du Conseil estime que Movetia remplit ses missions de promotion de la mobilité dans l'éducation et ne voit donc pas la nécessité d’adapter sa forme juridique. Le Conseil national se penchera prochainement sur le projet.

Bilatérales Le mandat de négociation définitif approuvé

Le Conseil fédéral a approuvé le mandat de négociation pour la stabilisation et le développement des relations bilatérales avec l’Union européenne (UE) sous sa forme définitive. Le mandat adopté tient compte des résultats de la consultation auprès des Commissions de politique extérieure (CPE) et des autres commissions intéressées du Parlement, des cantons ainsi que des partenaires sociaux et économiques. La majorité des acteurs consultés soutient l’ouverture de négociations avec l’UE sur la base de l’approche par paquet. Les négociations devraient débuter dans le courant du mois de mars 2024.

Message FRI 2025-2028 Investissements de 29,2 milliards au maximum

Le Conseil fédéral a transmis aux Chambres fédérales le message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI) pendant les années 2025 à 2028. Les investissements prévus, d'un montant de 29,2 milliards de francs, correspond à une croissance annuelle moyenne de 1,6 % en termes nominaux. L'enveloppe globale ainsi que les différents crédits et plafonds de dépenses ont été réduits de 0,5 milliard de francs après la procédure de consultation. Le Conseil fédéral a ainsi adapté le cadre de financement à ses décisions concernant l'équilibre budgétaire.

Domaine des EPF Les coupes budgétaires mettent les projets en péril

Le Conseil des EPF a traité des coupes budgétaires annoncées et de leurs conséquences. Le Domaine des EPF disposera d'environ 100 millions CHF de moins chaque année à partir de 2025. A ce montant s'ajoute une réduction supplémentaire unique de 100 millions CHF pour l'année 2025. En raison de ces mesures d'économie annoncées par la Confédération dans le Domaine des EPF et de la situation incertaine du financement, le Conseil des EPF suspend certains projets d’infrastructures de recherche d’importance nationale et à des initiatives stratégiques. Malgré les contraintes financières, le Conseil des EPF a accordé une attention particulière à l'enseignement, qui reste une tâche centrale des deux EPF, lors de l’allocation des ressources à ses institutions.,

Domaine des EPF Pas d’augmentation de taxes pour les étudiants étrangers

Le Conseil des EPF rejette la possibilité de tripler les taxes d’études semestrielles pour les étudiantes et étudiants étrangers. Il a justifié le refus d’une plus grande participation des étudiantes et étudiants étranger aux frais de formation par l’égalité de traitement et la diversité – deux valeurs importantes pour une formation d’excellente qualité. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre qualifiée, cette décision tient également compte des intérêts de l’économie suisse.

Erasmus+ La mobilité internationale essentielle aux hautes écoles suisses

La secrétaire d’Etat à la formation, recherche et innovation, Martina Hirayama, s’est rendue à Bruxelles pour participer à la réunion informelle des ministres des États membres de l’UE en charge de l’enseignement supérieur le 29 février et le 1er mars 2024. Les discussions ont essentiellement porté sur la mobilité internationale dans l’enseignement supérieur et sur la manière dont celle-ci pourrait être davantage encouragée à l’avenir. La secrétaire d’Etat a souligné que la Suisse aspirait à s’associer le plus rapidement possible au programme européen d’éducation Erasmus+.

CSS Conseil nouvellement constitué

Le Conseil suisse de la science (CSS) a débuté la période administrative 2024-2027 en nommant cinq nouveaux membres. Après sa première séance, le CSS nouvellement constitué a réaffirmé que le domaine de la formation, de la recherche et de l’innovation (domaine FRI) a besoin pour les années à venir de contributions fédérales plus importantes que ne le prévoit le Conseil fédéral. Il craint que sans une croissance réelle moyenne des ressources d’au moins 2,5% par an, le pôle FRI suisse ne soit pas en mesure de conserver sa position de leader.

Relations Suisse-UE Les cantons approuvent les lignes directrices du Conseil fédéral

Le projet des lignes directrices de nouvelles négociations bilatérales avec l’Union européenne (UE) répond, dans l’ensemble, aux attentes et aux préoccupations des cantons. Lors d’une Assemblée plénière extraordinaire à Berne, les gouvernements cantonaux ont adopté une prise de position commune approuvée par une majorité de 24 cantons. Les cantons affirment leur soutien au Conseil fédéral dans son intention de lancer des pourparlers avec l’UE.

Diplomatie scientifique Martina Hirayama auprès des ministres européens de la recherche et de l’innovation

Martina Hirayama, secrétaire d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation, a pris part à la réunion informelle des ministres de la recherche et de l’innovation des Etats membres de l’Union européenne (UE) à Santander, en Espagne, les 27 et 28 juillet 2023. Les discussions ont porté principalement sur la diplomatie scientifique de l’Europe et la poursuite de la planification stratégique du programme Horizon Europe (2021–2027). La secrétaire d’État a aussi mené des entretiens bilatéraux avec ses homologues d’Allemagne, de Roumanie, d’Estonie, d’Autriche et d’Espagne.