News

Eawag Martin Ackermann devient directeur

Le Conseil fédéral a nommé Martin Ackermann au poste de directeur de l'Institut de Recherche de l'Eau du Domaine des EPF (Eawag). Ackermann est actuellement chef de groupe à l'Eawag et professeur d'écologie des systèmes microbiens à l'EPF de Zurich. Il prendra ses fonctions le 1er janvier 2023 en remplacement de Janet Hering, qui atteint l'âge de la retraite.

Budget 2023 Chiffres clés fixés

Le Conseil fédéral a fixé les chiffres clés du budget 2023 avec le plan intégré des tâches et des finances 2024-2026. En 2023, le frein à l'endettement peut encore être respecté. A partir de 2024, les incertitudes sont grandes. L'association au programme de l’UE «Horizon Europe» est prévue au plus tôt pour la mi-2023. C'est la raison pour laquelle seule la moitié de la contribution obligatoire présumée à l'UE est budgétée pour 2023. Un montant de 325 millions de francs est prévu pour les mesures transitoires.

Horizon Europe Lettre ouverte des cantons universitaires de Suisse occidentale

Dans une lettre ouverte, les sept cantons responsables des hautes écoles spécialisées de Suisse romande demandent au Conseil fédéral de trouver une solution pour que la Suisse puisse participer au programme-cadre de l’UE pour la recherche et l’innovation «Horizon Europe». Les responsable politiques cantonaux y soulignent l’importance du programme ainsi que les conséquences négatives déjà perceptibles de la non-association et insistent sur le fait que le temps presse. 

Point de vue

Vision à long terme du financement FRI

Eva Herzog
Conseillère aux Etats, membre du bureau du team politique FUTURE

La Suisse est exclue du programme-cadre de l’UE «Horizon Europe». Les mesures transitoires décidées et en partie mises en œuvre par le Conseil fédéral tentent d’en atténuer les effets. Ces mesures sont financées par le crédit d'engagement déjà alloué par le Parlement pour «Horizon Europe, mais les tranches annuelles représentent à peine la moitié des fonds budgétés. Outre la perte financière, la réputation des scientifiques et des PME suisses est affaiblie en raison de leur exclusion de la compétition internationale et l’attractivité de nos hautes écoles diminue insidieusement. Déjà, des chercheuses et des chercheurs envisagent de quitter la Suisse.

Que faire? Même si nous avons des soutiens au sein de l’UE, en particulier de l’Allemagne et de l’Autriche, les négocia-tions avec la Commission européenne sur les relations  bilatérales sont bloquées. Le Conseil fédéral est appelé à débloquer la situation avec des propositions constructives.

Le Parlement ne peut actuellement faire qu’une chose pour la place scientifique suisse: mettre suffisamment de moyens à disposition pour les mesures transitoires et complémen-taires. Nous devons aussi continuer de prévoir les contribu-tions obligatoires pour Horizon Europe dans le budget 2023 et dans la planification financière jusqu’en 2026 – même si les dépenses cumulées devaient dépasser le niveau du crédit d’engagement – et, si nécessaire, accepter d’augmenter notre crédit d’engagement.