News

Infrastructures de recherche Actualisation de la feuille de route

Le Conseil fédéral a pris connaissance de la «Feuille de route suisse pour les infrastructures de recherche 2019» du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation. Cet instrument de planification stratégique a été actualisé en vue du Message FRI 2021-2024. Il montre les priorités des hautes écoles suisses et de la Suisse en tant que partenaire contractuel dans les projets internationaux.

Sélectivité sociale dans la formation La CSEC-N demande des mesures dans le Message FRI

La Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national (CSEC-N) charge le Conseil fédéral d’intégrer dans le Message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation pendant les années 2021-2024 des moyens financiers supplémentaires pour réduire la sélectivité sociale du système suisse de formation. La CSEC-N a décidé, par 15 voix contre 10, de déposer une motion de commission qui prévoit des mesures dans des domaines tels que les bourses d’études, la formation continue, les compétences de base, la formation professionnelle supérieure ou le soutien linguistique.

Milliard de cohésion La CPE-E refuse de lier la contribution à Erasmus+

Après l’examen par le Conseil national, la Commission de politique extérieure du Conseil des Etats (CPE-E) s’est à nouveau penchée sur la deuxième contribution de la Suisse visant à réduire les disparités économiques et sociales dans l’UE élargie (milliard de cohésion). A l’unanimité, la CPE-E a rejeté une disposition introduite par le Conseil national, qui exige que le Conseil fédéral propose au Parlement, d’ici à 2020 au plus tard, un crédit visant la réintégration de la Suisse au programme européen de formation Erasmus+.

Point de vue

La recherche au service de la santé humaine et animale

Michael O. Hengartner
Président de swissuniversities

L’initiative populaire fédérale «Oui à l’interdiction de l’expérimentation animale et humaine» est radicale: elle veut interdire la recherche impliquant des expérimentations animales et humaines, rendre punissable l’expérimentation animale et interdire l’importation de produits dont le développement a fait directement ou indirectement l’objet d’expérimentation animale ou humaine.

Quels sont les enjeux de cette initiative? La santé des citoyens et des animaux en Suisse, car à l’avenir ils ne pourraient plus bénéficier des traitements et des médicaments développés au moyen de la recherche. Aujourd’hui, grâce au progrès de la médecine humaine et animale, de plus en plus de maladies sont soignées, des souffrances sont atténuées et des vies sont sauvées.

L’initiative remet également en question les bases légales actuelles, les principes éthiques et les instances de contrôle. La Loi fédérale sur la protection des animaux (LPA) et la Loi fédérale relative à la recherche sur l’être humain (LRH) font partie des plus strictes au niveau international. La Suisse dispose aujourd’hui d’institutions de recherche d’excellence qui s’assurent que le développement de traitements respecte les principes juridiques et éthiques élevés de la Suisse. L’initiative menace non seulement la Suisse en tant que place de formation et de recherche, mais aussi notre capacité à mettre à disposition de la population suisse des soins médicaux de pointe.